POLY

CHRO

NIES

photo 5.jpg

Créé en 1998, Polychronies est un ensemble musical à géométrie variable bâti autour de la percussion et dédié à la création et au répertoire contemporain. Son engagement se manifeste dans la commande d'œuvres et dans la recherche de collaborations développant une transversalité des expressions artistiques.

 

Polychronies contribue ainsi à l'émergence de projets d'envergure mettant en synergie les créateurs, les lieux de production et de diffusion en France comme à l'étranger (centres nationaux de création musicale de Marseille [GMEM], de Nice [CIRM] et de Reims [CESARE], NCPA de Pékin, Festival international de musiques d'écrans, scène nationale de Châteauvallon-Liberté, Festival d'Île de France, opéras de Reims et de Marseille,...) et les pôles de formation spécialisée (écoles supérieures d'art, conservatoires et universités de Toulon, Sydney, Brisbane,...).

Les prestations scéniques s'organisent suivant deux axes principaux :

 

  • Les concerts, le plus souvent en quatuor de percussions ; le répertoire va de Béla Bartok, Iannis Xenakis, Maurice Ohana à, plus près de nous, Steve Reich, Pierre Jodlowski, Thierry de Mey ou Franck Zappa et Chick Corea. Citons aussi les nombreux compositeurs et compositrices auxquels sont passées des commandes.

  • Le deuxième axe est constitué de spectacles multipliant les portes d’accès de façon à diversifier les publics et développant la transversalité des expressions artistiques : théâtre, danse, vidéo, bande dessinée, arts numériques,…

Dans le cadre de ces projets, l'effectif est largement ouvert à des instrumentistes non percussionnistes (violoncelle, flûtes, guitare, chanteurs ou instrumentistes traditionnels).

photo 6.jpg

Ainsi, ont été initiés et développés au fil du temps des projets de :

Théâtre musical

photo 7.jpg

Les 7 portes de Corto d’après Hugo Pratt,

sur des musiques de Jean-Marie Machado,

des textes de J. Serena et de J. Jouanneau

avec la compagnie "Le Bruit des hommes".

                                (2002)

Sarcophage, d’après Pierre Christin et Enki Bilal

sur une musique de J.-M. Bossini.

                                  (2005)

photo 8.jpg

Création musicale et vidéo

Opéra de chambre

Yumé mis en scène par Yoshi Oïda, avec Dominique Visse, Kaori Ito et des marionnettes japonaises traditionnelles de bunraku, sur une musique de Kazuko Narita, créé au Festival d’Île de France et notamment repris à l’opéra de Reims et au théâtre Liberté à Toulon.

(2014 et 2015)

photo 9.jpg

Musiques de ballet 

Tsunemasa.jpg

Tsunemasa, sur une musique de Kazuko Narita, avec pour interprète Mariko Aoyama, pour la Compagnie humaine d’Eric Oberdorff (2016).

Cinéconcerts
 

One of these days, dessins animés de Bill Plympton avec des musiques arrangées de Franck Zappa (2006).

Une Page folle, sur le chef d’œuvre de Kinugasa. Musique de Kazuko Narita. Représentation lors du Festival international des musiques d'écran (FiMé, 2017).


 

Membre de Futurs composés, de la FEVIS et du PROFEDIM, Polychronies est soutenu par la ville de Toulon, Toulon Provence Méditerranée Métropole, le département du Var, sur projets par la DRAC et le conseil régional Sud-PACA, la Fondation Sasakawa, la SACEM, la SPEDIDAM...